Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

En avion de chasse et vomir...

Je ne suis pas émétophile. Mais il y a peu, j'ai vomi et j'ai aimé ça. Il faut dire que les circonstances étaient « un peu » particulières : j'étais à bord d'un avion de chasse, en pleine séance de voltige ! Ca s'est passé à Reims, et je peux vous dire que ce vol a été franchement violent. Je savais à l'avance que ça allait bousculer un brin, mais rien ne m'avait préparé à ça. Pour ma défense, j'ai bien cherché à me renseigner, mais curieusement, on ne trouve presque rien sur cette expérience sur internet. Pourtant, le pilote m'a bien dit que son calendrier de vol ne désemplissait pas. Alors pourquoi y a-t-il si peu de retours sur le web ? Quoi, les gens sont donc prêts à raconter au monde ce qu'ils ont mangé, mais pas à partager des expériences aussi extraordinaires ? Après avoir vécu ce vol, je crois avoir compris la raison de ce silence : les gens ne racontent pas parce qu'il s'agit là d'un événement qu'on peut difficilement décrire. Preuve en est que presque tous les récits que j'ai dégotés sur le web expliquaient les préparatifs du vol plutôt que les sensations de vol proprement dit. Mais je vais tout de même essayer de vous résumer ça en quelques mots. Imaginez le manège le plus dément dans lequel vous êtes entré. Les auto-tamponneuses et les petits chevaux ne peuvent en aucun cas compter. Imaginez plutôt le Rollercoaster. Puis multipliez ensuite par 5 les sensations. Et vous commencerez alors seulement à vous faire une petite idée de ce qu'on peut ressentir lors d'un vol en avion de chasse. C'est simple : j'ai bien cru ne pas y survivre. Vraiment. Imaginez-vous trente minutes de vol, qui finissent par dix minutes de vol acrobatique où, dans chaque figure, je sentais mon corps s'emboîter dans le siège. Une expérience si extrême que mon champ de vision rétrecissait à vue d'oeil, m'indiquant que j'étais sur le point de m'évanouir. Et bien sûr, pour finir, j'ai vomi mon encas dans un sac en papier prévu à cet effet. Mais vous savez quoi ? Malgré tout ça, étrangement, je ne regrette absolument pas. Non, rien de rien, je ne regrette rien. En fait, c'était l'expérience la plus sensationnelle que j'ai pu faire faire dans ma vie ! Le jour de la remise des cerveaux, je devais être absent... Je vous laisse le lien vers le site spécialiste de cette activité de baptême en avion de chasse L-39.

Les commentaires sont fermés.