Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Les sangs rongés

  • Industrie et information

    Un sondage Ifop, réalisé en 2013 sur « Les jeunes et les métiers de l’industrie » auprès d’un échantillon de personnes, représentatif de la population française âgée de 15 à 25 ans, est très intéressant. Soixante-sept pour cent des sondé.e.s s’estiment assez mal ou très mal informé.e.s des métiers dans l’industrie - derrière ceux du secteur agricole à 74 %. 48 % des jeunes interrogé.e.s jugent attirant d’exercer un métier dans l’industrie, mais ils.elles sont une large majorité à trouver globalement plus attirants, ceux des services (72 %) et de la fonction publique (63 %). Cinquante-quatre pour cent indiquent ne pas souhaiter travailler dans l’industrie. Ces résultats peuvent s’expliquer par les représentations associées aux métiers de l’industrie chez les sondé.e.s. « Les mots associés aux métiers de l’industrie par les jeunes révèlent des résultats plutôt ambivalents. D’un côté, des termes très positifs comme « l’exportation » (84 %), la « haute technicité » (80 %), « l’innovation » et la « qualification » (respectivement 75 % et 68 %) sont massivement liés à ce secteur, preuve que les jeunes d’aujourd’hui ont conscience des forces de l’industrie nationale. De l’autre, on remarque que certains clichés sur l’usine ont la vie dure puisque les mots-clés « travail à la chaîne » (85 %), « pénibilité » (81 %), « saleté » (55 %) et « déclin » (51 %) sont également largement associés à l’industrie. Enfin, à la lumière des résultats pour les termes « camaraderie » (53 %) et « fierté » (46 %), on peut affirmer que le travail dans l’industrie conserve une certaine image sociale (l’usine vue comme un lieu de socialisation et de valorisation personnelle), et ce auprès de près de la moitié des jeunes Français.e.s. » Très significatifs également sont les résultats de l’enquête concernant la connaissance des filières : 71 % des jeunes se disent mal informé.e.s, 29 %, bien. Cinquante-six pour cent d’entre eux.elles souhaiteraient l’être mieux

  • Piloter 120 avions

    Vous pouvez découvrir des façons de voler une centaine de sortes d'avions en téléchargeant et en profitant d'un jeu de simulation de vol. Recréer les conditions de décollage et d'atterrissage dans plus de 20 000 aéroports dans le monde. Lisez la suite pour une brève création en simulation de vol. Avez-vous déjà rêvé de devenir pilote? Peut-être avez-vous l'ambition de devenir un ou vous pourriez penser que c'est à votre portée. Peut-être que vous n'auriez pas l'argent pour attendre des cours de pilotage ou peut-être que vous êtes si occupé avec la vie que vous n'auriez pas le temps ou l'énergie d'aller à une école de pilotage. Peut-être que vous venez de surprendre ce que ce sera comme piloter un avion, mais vous sentez que c'est juste une chimère. Devine quoi? Plus maintenant. Vous éprouverez la joie de voler à travers la merveille moderne de la simulation de vol. De nos jours, il est concevable d'apprendre à piloter l'utilisation d'une simulation de vol qui recrée la sensation réelle de décoller, de voler et d'atterrir. Pensées vous n'est plus simplement décoller et voler. Vous avez également le pouvoir de compléter des manœuvres complexes ainsi que des logiciels de simulation de nombreuses variétés de conditions climatiques. Les Jeux de Simulateur de Vol d'Avion les Plus Réalistes - ProFlightSimulator Télécharger à l'installation de faire un choix des endroits précis que vous voulez voler en utilisant Google Maps et même faire un choix de votre terrain et si vous le souhaitez, les attractions que vous souhaitez voir. Cela inclut des caractéristiques comme le Grand Canyon, ou les Plaines du Serengeti en Afrique. Une telle programmation de haute définition vous permet même de voir des animaux ou des voitures ou même d'autres avions partageant les cieux avec vous. Vous choisirez également le type d'avion dont vous avez besoin. Dès les premiers plans de style aussi bien que l'avion le plus complexe à avoir aujourd'hui. Et cela inclut aussi les hélicoptères. Si cela ne vous bluffe pas, que diriez-vous de l'habileté de créer des liens hypertexte avec différents joueurs et de créer votre propre club de vol. Imaginez-vous en train de voler en formation et en tirant des acrobaties acrobatiques complexes comme vous le voyez dans des présentations aériennes, comme les Red Arrows ou les Blue Angels. Vous devriez passer des heures et des heures juste pendant les nombreuses permutations et choix qui s'offrent à vous. Si la réalité est dite les sélections sont presque infinies. Vous allez pouvoir accéder à tout cela en téléchargeant simplement l'instrument de jeu de simulateur de vol directement sur Internet. Retrouvez toutes les infos sur simulateur de vol avion de chasse en suivant le lien.

  • L'importance des droits du travail et de la main-d'œuvre dans la lutte contre les inégalités

    La création d'emplois décents pour les citoyen-ne-s ordinaires et la part croissante du revenu national revenant aux travailleuses/travailleurs et aux productrices/producteurs, notamment les femmes, est incontournable dans la lutte contre les inégalités Un travail décent offre ce qui suit : • Un revenu équitable. • La sécurité sur le lieu de travail et une protection sociale pour les travailleuses et travailleurs et leur famille. • De meilleures perspectives en matière de développement personnel et d'intégration sociale. • La liberté d'exprimer ses préoccupations, de s'organiser et de participer aux décisions affectant sa propre vie. • Un traitement et des opportunités équitables pour toutes les femmes et tous les hommes. En général et en moyenne, les salaires constituent la principale source de revenus pour les ménages, même si la vente de cultures et de biens dans l'économie informelle est également importante. Ainsi, accroître l'accès à un travail décent stimule l'égalité. Au Brésil, les changements opérés dans la répartition des salaires et l'emploi rémunéré ont représenté 72 % de la réduction des inégalités descendantes (« top-to-bottom ») entre 2001 et 2012. À l'inverse, en Espagne, 90 % de l'augmentation des inégalités sont imputables à la chute des salaires et à la perte d'emplois entre 2006 et 2010. Les faibles niveaux de rémunération de la main-d'œuvre s'accompagnent d'un climat d'instabilité politique et d'une montée de la droite populiste dans les pays développés, beaucoup de travailleuses et de travailleurs ordinaires se sentant laissé-e-s pour compte.